sens_du_reve
wikiR librate ZeroP Entrée Café Cauchemar Souvenir Tri LFS Biblio Forum Liens annu Annu1 beaux livre lieu sommeil dico ecrire ex interprétation sens FR RDV livre LF contact forLF noter racontez bien rêv' clé explication signification rêver site SO nuit TLR monde librate Psy ZeroP songe bibl symbole drs songe inter

 

 Café-Rêves - N° 24 -

Signification de MANGER, AVALER, LA BOUCHE

"Ma mère-grand, que vous avez de grands bras?
C’est pour mieux t’embrasser, mon enfant (…)
Ma mère-grand, que vous avez de gran enfant (…)
Ma mère-grand, que vous avez de grandes dents. C’est pour te manger !
Et en disant ces mots, le méchant Loup se jeta sur le Petit Chaperon rouge, et la mangea."
Le petit Chaperon rouge - Charles PERRAULT

"On pense comme on mange" -
Ma Grande-Tante et tous les Maîtres Zen

MANGER, AVALER, MÂCHER

L'homme est omnivore ! Il n'empêche, que certains produits sont propres à la consommation d'autres non. Essayez les champignons de René Daumal, et votre fin est proche. Il a été démontré que le mode alimentaire au quotidien agit sur le comportement de l'individu, et plus encore sur son mode de pensées. L'état et la qualité de vos aliments ont une influence directe sur le développement psychospirituel, et l'épanouissement personnel dans la vie. Nous parlons de nourriture spirituelle, comme de nourriture terrestre, c'est à méditer.

 

Dans un songe, non seulement on tient compte du genre d'aliments qui a été consommé, mais aussi de la manière dont ils ont été ingurgités. On distingue aussi l'action de manger, de celle d'avaler, ou de mâcher.
Saturne-Cronos avalait ses enfants, et ce qui est resté de ce mythe est l'idée d'un temps qui avale les heures les unes après les autres, ce qui a donné beaucoup plus tard (à l'époque du romantisme) la notion du temps qui passe.

Pour les interprétations ci-dessous, nous partons du principe que ce qui mangé est consommable.
. L'action de manger : C'est profitable pour la vie éveillée, un retour à la sérénité est assuré, dans la mesure cette restauration onirique se passe dans un lieu agréable, seul ou avec des gens bienveillant, et que les plats sont agréables à la vue.

. L'action d'avaler : C'est révélateur de manques, autant affectifs que matériels. Avaler traduit la peur ne pas être considéré, l'angoisse de ne pas survivre ou, comme Cronos-Saturne l'angoisse qu'il y ait un après SOI. Autrement dit, avaler traduit un déséquilibre psychologique concernant sa situation "d'"être parmi les autres".

. L'action de mâcher : Mâcher c'est mastiquer longuement, ruminer en somme. Attendez-vous à de la résistance dans vos rapports avec autrui. Soit vous vous affronterez brutalement avec un tiers ou tout un groupe, soit c'est vous-même qui tenterez de résister aux pressions extérieures. Avertissement sur des disputes, conflits, litiges, oppositions diverses, qui feront ressortir des ressentiments anciens, des jalousies enfouies, des rancœurs non exprimées.
. Si vous avalez par mégarde ce qui n'a pas à être avalé, mais seulement mâché, un obstacle qui ralentira vos projets. Interruption momentanée d'une réalisation, un problème financier ponctuel peut apparaître.

. Manger de bon appétit : Des événements favorables et agréables permettront d'accroître votre confort de vie, d'améliorer vos conditions matérielles. Ce que vous entreprendrez aboutira dans la facilité. Période prospère où tout vous semblera très facile à acquérir.

. Avoir faim : Très positif, car cela prouve une reconnection possible avec la jouissance de vie, la corde intérieure de l'enthousiasme. Il faudra encore un peu de patience avant de récupérer toutes les ressources matérielles et morales pour jouir de ce bien-être. MAIS se sentir affamé traduit des manques, de gros manques en tout, avec la motivation pour y remédier.

. Refuser de manger : C'est refuser la réussite, c'est refuser la vie. Les autres détails vous apporteront des éléments de réponse sur la cause de vos réticences. Pour l'heure, tristesse, désolation, détresse morale.

. Avoir envie de manger : Les séances d'H.V. se terminent régulièrement par une véritable petite fringale. Les consultants ont très sérieusement envie de manger et de manger des bonnes choses. C'est bien la preuve de leur envie de vivre et de vivre bien, et qu'ils sont prêt à accepter de transformer leur mode de vie actuel pour accéder à un mieux être personnel, pour accéder à une meilleure qualité de leurs conditions de vie. Dans un rêve-songe, avoir envie de manger s'interprète de la même façon, vous êtes prêt à croquer la vie à pleine dents.

. Manger seul ou manger pauvrement : C'est l'indication d'un mélange de sentiments contradictoires. Vous pouvez avoir l'impression d'être rejeté par autrui, tout en entretenant une culpabilité qui vous retient et vous empêche un renouvellement de vos fréquentations.

. Ne pas trouver à manger alors que l'on ressent la faim : C'est la description de vos conditions de vie, et que vous restez sur votre faim car vous ne trouvez aucune satisfaction dans le mode de vie qui vous est imposé ou que vous avez accepté faute de mieux. Cette frustration onirique se révélera au grand jour et vous prendrez quelques décisions assez radicales pour agrémenter votre quotidien.

. Manger salement, se goinfrer : Si c'est vous, c'est le signe de votre propre avidité. S'il s'agit d'une autre personne, attention à vous de ne pas vous faire avaler tout cru ! Beaucoup de critiques nulles et non avenues, de part et d'autres, d'hypocrisie, de médisances.

Un mot sur l'action de boire…

En langage symbolique boire signifie éprouver le besoin de se ressourcer. Or, tout dépend du breuvage !
Dans un rêve, vous devez vous souvenir de la couleur du liquide en question, de la sensation que vous avez eue pendant que vous buviez. Selon les cas, boire en songe est favorable pour la vie éveillée ou préjudiciable.
. Si vous buvez avec la sensation que vous soulagez votre soif, c'est un avertissement sur la fin d'une période heureuse.

. Si vous buvez naturellement, c'est, d'après Al-Naboulsi et les onirocritiques d'autrefois, "la facilité après les difficultés, la richesse après la pauvreté, être entouré après la solitude".

 

LA BOUCHE ET CE QUE L'ON Y MET

En relation avec la parole, la bouche avant tout l'orifice d'où rentre et sort le souffle, inspir-expir. Le souffle qui sauve, "le bouche-à-bouche", ou le souffle du verbe créateur sortent de la bouche. Mais c'est encore par elle que sortent toutes les indiscrétions, que sont divulguées les médisances, et il est fortement recommandé de mettre sa main sur la bouche lorsque l'on éternue. On n'envoie pas ses microbes au visage de son voisin !
Au cours de séances d'Hyperventilation, il est très fréquent que les lèvres ou le tour de la bouche se paralysent légèrement. Le consultant a des difficultés à parler malgré ses efforts, il s'en rend compte, bien sûr, et n'a guère besoin du thérapeute pour en tirer les conclusions qui s'imposent. Il sait que dans sa vie, il n'a pas droit à la parole.
La bouche, dans sa globalité, dit qu'il y a un flux et un reflux, prafois anarchique : bouche de métro, bouche d'égout,… La bouche ouverte est en relation avec l'animation, l'action, la passion, le don, au négatif le passionnel, la bouche fermée avec le silence, la réflexion, la méditation, et au négatif avec la timidité, l'avarice. La bouche, comme la langue qu'elle contient, est associée à l'élément Feu, dans son double aspect créateur ou destructeur.
Bien qu'elle soit exposée à la vue de tous, la bouche et surtout la langue sont lestées d'un grand tabou. Un philosophe français, Georges Picard, (ed. Corti), consacre un petit chapitre amusant à ce propos, et nous met au pied de l'évidence : il est plus fréquent de voir le sexe d'un personnage illustre, d'une éminente célébrité ou d'un anonyme, que sa langue, celle-ci ayant été "ravalée dans les profondeurs de l'inconscient collectif, avec ce que cela suppose de crainte sacrée et de refoulement."

Comment se présente la bouche dans votre songe ?

. Une jolie bouche agréable sensuelle : Vous bénéficierez d'une amélioration matérielle, d'échanges lucratifs. Richesse et d'abondance.

. Une bouche ouverte, béante : Vous êtes poète… ou vous baillez aux corneilles ? Quoiqu'il en soit vous avez raison, car la Providence est avec vous. Vous vous enrichirez aussi bien matériellement qu'amicalement, affectivement. Grande facilité à créer des relations porteuses pour votre avenir. Évolution personnelle intéressante.

. Une bouche fermée ou paralysée : C'est votre propre difficulté avec la parole qui est mise en évidence. Ce sont les autres détails du rêve ou de l'H.V., qui vous préciseront comment dépasser cet handicap. Une bouche fermée peut dénoncer un léger complexe d'infériorité, qui fait que vous vous laissez littéralement "bouffer" par les autres.

La forme de la bouche bien faite ou difforme, le maquillage, et tout ce qui est porté à la bouche, aliments, cigarette, rouge à lèvres, stylo, glace,… s'interprète avec le support des autres éléments du scénario onirique.

COMESTIBLE ou POISON ?

Tout ce qui est mangé, bu ou avalé, dans un rêve, doit être consommable ou potable pour en tirer profit dans la vie éveillée. L'exception ? la terre, mais j'y revendrai.
Tout ce qui sort de la bouche confirme qu'un problème persistant ou ponctuel est évacué ou en passe de l'être. Parfois, l'élément sortant donne des informations sur l'origine de problème.

Le SOLIDE

. De bons aliments avec de jolies couleurs : Ils sont l'indice de votre aspiration à accéder à un équilibre intérieur. Période de calme, vous goûterez à la sérénité.

. Au goût désagréable : Amers, ils annoncent des déceptions (amertume), et un isolement subi. Épicés ou trop salés, des surprises désagréables déclencheront votre colère. C'est une façon d'avoir la bouche en feu.

. Trop froids ou trop chauds : Indice de lassitude avec le froid, de stress excessif avec le chaud. Vous manquerez de ressort et votre capacité d'initiative s'en ressentira dans le premier cas. Vous agirez trop spontanément et trop légèrement avec des prises de risques inutiles, dans le second.

. Manger quelque chose de sucré puis amer : Quelle mauvaise surprise ! Grosses désillusions en perspective, amertume, chagrin. Peut-être quelques-unes de vos arrière-pensées nuisent à vos intérêts. Symboliquement, goûter ou boire un produit amer rappelle que chacun d'entre nous peut entretenir des pensées malveillantes sur autrui. Pour éviter un revers de fortune, il est indispensable de ne fréquenter que des individus que vous appréciez sincèrement pour la période à venir. Dans un autre registre, il faut veiller à ne pas se laisser gruger par des flatteries ou par ce qui semble agréable au premier abord.
L'amertume, que l'on reconnaît au goût toujours après coup, prévient des apparences trompeuses. C'est pourquoi, elle est en relation avec la voix de la sagesse, avec l'honnêteté, avec ce qui est vrai.

. Manger quelque chose d'amer qui devient doux, ou sucré : C'est l'inverse de ce qui est écrit précédemment, avec en sus une information sur le fond de votre personnalité. Confirmation que vous êtes une bonne nature, généreuse, loyale et fondamentalement intègre.

. Manger quelque chose d'anormal ou de trop gros : Notre subconscient se sert de scénarios oniriques souvent grotesques lorsqu'il veut alerter le conscient sur une problématique précise. C'est pourquoi, vous pouvez vous retrouver en train de manger autre chose que de la nourriture normale, quelque chose qui vous dégoûte, ou qu'aucun humain ne mange, ou quelque chose de si énorme, que cela ne serait pas possible dans la vie éveillée. Ce type de scénarios revient à dire que vous êtes prêt à avaler des couleuvres, que l'on cherche à vous faire "gober" quelque chose, que l'on tente de vous étouffer, ou de vous faire endosser des responsabilités, des problèmes, qui ne sont pas de votre ressort.

. Avoir du plâtre dans la bouche : C'est un exemple parmi d'autres qui annonce des difficultés relationnelles importantes. Tentative de vous imposer une affaire, une attitude, un comportement, des idées, sans que vous ayez la possibilité de réagir. Des colères anciennes, de ressentiments justifiés ou nonn resurgiront prochainement.

. Manger de la chair humaine : Vous risquez de dilapider votre argent inconsidérément. Climat ambiant peu agréable, avec des mesquineries, des trahisons, des tromperies et des spoliations, est dénoncé ici.

. Se manger la main : "Mange ta main et garde l'autre pour demain" dit-on aux gourmands ! Dans un scénario onirique, et d'après les Anciens, ce serait un signe de remords, de repentir par rapport à un tort causé à autrui ou une faute. Il paraît que l'on est pardonné au réveil.
L'exception, manger de la Terre
La Terre, sûrement parce qu'elle est de fait "nourricière" est accepté positivement dans les songes bien que nous ne prenions jamais de terre au petit déjeuner, ni aux autres repas, dans la vie éveillée. Dans un songe, en manger ou en avoir dans la bouche est de très bon augure, et les effets bénéfiques se remarqueront sur le niveau de vie matériel. Il peut y avoir une augmentation de revenus, ou bien un allègement des dettes.

Le LIQUIDE

. Eau, eau de source, ou vin, le liquide ingurgité dans un songe est annonciateur de prospérité dans la mesure où, dans le cas de l'eau, celle-ci est fraîche, claire et limpide, et dans le cas du vin, il soit bien rouge. Dans l'un et l'autre cas, les contrariétés, les soucis appartiendront au passé, pour laisser place à la nouveauté, l'énergie, la vitalité.

. Boire dans un récipient inapproprié prévient de dangers divers, dus à une négligence en amont sur vos affaires ou avec des gens.

Enfin, LÉCHER…

L'action de lécher n'est positif que dans deux cas : vous mangez une glace, et il est habituel de la lécher, ou bien un animal vous lèche. Dans ce dernier cas, l'animal vous fait une démonstration de sa reconnaissance, de son affection. Il dit votre empathie pour autrui, l'abnégation dont vous faites preuve en général. Un petit bémol, car la "léchouille" de l'animal est l'expression de son côté sauveur, il a senti que vous aviez dépassé les limites de vos forces. Vous serez remercié pour votre dévouement, mais pas par les personnes qui vous doivent la reconnaissance.

Lécher un liquide alors que vous devriez le boire, ou lécher vos doigts, dénonce la précarité ou l'avarice. Au choix !

liberte
REPOUSSEZ VOS LIMITES !

RÉFLEXE SPEEDCOACHING
TARIF UNIQUE - 39 €

Groupe de travail sur le Rêve
REV'AUDIO » Téléconférence

Renseignements: 06.62.58.77.85
lfs@arriere-monde.fr

ENCORE PLUS....
Réservations
Suite vidéos
Événements du Café-Rêves
Intérêts - Liens
Retour interprétations
WIKIREVE encyclopédie
FORUM


Entrée wikiR librate Café Cauchemar Souvenir Tri LFS Biblio Forum Liens annu Annu1 beaux livre lieu sommeil dico ecrire ex interprétation sens FR RDV livre LF contact forLF noter racontez bien rêv' clé explication signification rêver site SO nuit TLR monde librate songe bibl symbole drs songe